Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

La Psychanalyse Intégrative

Psychanalyse humaniste brève
Croire en ses potentialités et se libérer de ses croyances limitantes.

Une auto-analyse est impossible, car nos connaissances ne sont jamais objectivement acquises. Sinon il n’y aurait pas de « maladie. »

Quand on parvient, grâce à un travail sur soi, à être une bonne mère aimante et un père protecteur pour soi-même, alors on peut exister quoi qu’il arrive, même dans les périodes objectivement difficiles. Mais quand on vit sur un château de sable, construit pour se prouver qu’on existe et le montrer aux autres, cela ne marche pas et tout peut nous faire sombrer.

 

Pourquoi vient-on en Psychanalyse ?

 Très souvent pour une dépression, quand un grand sentiment de tristesse, de solitude, envahit une personne.

La personne se sent dans un univers hostile, elle ne peut plus lutter.

Un ressenti, une perte d’intérêt pour les plaisirs quotidiens des troubles de l’appétit des troubles du sommeil, (qui ne n’est pas réparateur), une modification de l’activité, devenant également désordonnée alors qu’elle ne supportait pas le désordre, devient léthargique ou l’inverse,une difficulté à réfléchir, à se concentrer, à avoir des idées claires à cause de la fatigue, du manque de sommeil, mais aussi à cause de la baisse des neurotransmetteurs comme la dopamine et la sérotonine, une perte d’estime de soi,

La dépression, la vraie, diffère d’une déprime et représente un véritable danger pour la personne qui en souffre,penser que l’on ne guérira jamais.une grande fatigue,stress,des manifestations somatiques

parfois la dépression est insidieuse

C’est alors l’inconscient qui parle à travers des symptômes physiques:

maux de tête,
douleurs au dos,
crampes d’estomac,
boule dans la gorge en permanence,
difficultés digestives.

Choisir sa Psychanalyste

 En effet le choix inconscient du partenaire peut relever du désir profond de guérir ses blessures narcissiques d’enfance, de rejouer inconsciemment la tragédie de son enfance dans un scénario meilleur.

Après la prise de conscience du schéma inconscient, peut-on remettre en question ce choix ? Peut-on se permettre de mettre fin à cette pièce théâtrale et se permettre enfin de faire conscient ?

La culpabilité d’avoir utilisé son partenaire pour guérir puis le mettre de côté dès qu’on se sent prêt à se libérer enfin de ses blessures ne risque t-elle pas de gâcher notre bonheur encore plus?

Tout en sachant que le « jeu » peut durer une dizaine d’années et qu’il peut y avoir des enfants.

Dans ces trois pratiques brèves, un lien affectif basé sur la confiance, l’implication, l’acceptation, ainsi qu’une grande empathie de la part du thérapeute relient les deux personnes.

Le déroulement d'une séance

Au cours d’une séance d’une heure, l’analysant(e) parle de tout ce qui lui vient à l’esprit, sous le regard bienveillant de son analyste.

Ainsi, au travers de l’incompréhension de son passé, il (elle) parvient à ce qu’on appelle la catharsis qui est une sorte de libération, de compréhension de soi, qui aboutit à des changements.

Il (elle) a ainsi posé les bases de son problème, c’est ce qu’on appelle l’anamnèse.

La personne qui a entrepris une psychanalyse brève pour faire une pause, faire le point dans son quotidien qui défile, se sent vite mieux dans sa vie, y trouve de l’intérêt, se sent plus sûre d’elle.

– Elle apprend à accepter ses traumatismes passés ou présents pour mieux aller de l’avant.

– Elle apprend à se voir telle qu’elle ne s’était jamais vu, à s’aimer et s’accepter telle qu’elle est.

Ma psychanalyse brève :

Ma séance se veut différente dans son approche de la psychanalyse de type classique, toujours pratiquée comme il y a 100 ans!

C’est avec modernité qu’elle reprend tous les outils connus de la psychanalyse, à savoir les associations libres, les lapsus, les actes manqués, l’interprétation des rêves, tout en ayant en permanence un souci d’efficacité, que l’analyse classique place comme secondaire dans le cadre de sa thérapie.

« Sortir de la torpeur par la prise de conscience de son excellence. »

La Psychanalyse Humaniste

C’est donc une analyse humaniste et brève qui régit sur un temps généralement court part rapport aux standards de la psychanalyse classique.
A savoir:
Six mois, un an, grand maximum deux ans.
C’est une alternative très intéressante pour les gens qui ont envie de mieux se connaitre, de mieux se comprendre,
tout en voulant avoir des résultats sur un temps beaucoup plus court que la psychanalyse classique.

Pourquoi consulter ?

En entament une psychanalyse brève mon patient choisit de ne plus être la « victime « malheureuse de ce quelque chose souvent qualifié à tort de destin, de malchance.

Les troubles pris en charge

La dépression
La maltraitance enfantine, psychologique, physique
Le rapport à la mère, au père
La dépendance affective
Le manque de confiance en soi
La séparation
sont les problèmes que je traite le plus souvent en psychanalyse.

Mon accompagnement

Je l’accompagne dans sa démarche avec beaucoup d’empathie et d’humanité. Le patient n’est absolument plus seul, je l’écoute pour l’aider à sortir de sa situation difficile.

Une obligation d'investissement

Le patient qui vient me voir souhaite avoir des résultats sur un temps beaucoup plus court que celui de la psychanalyse classique. (Six mois, un an, grand maximum deux ans).

Mon apport

Ma séance se déroule en face à face.
je suis partie prenante dans la thérapie,
je m’implique et je donne des commentaires,
J’explique et je permets à mon patient de mieux comprendre les mécanismes involontaires qui président à sa vie présente et également à son enfance.

Me contacter

Téléphone

06 46 32 01 39

Email

capsulehome@hotmail.fr

Addresse

58 rue de France

06000 Nice

Horaires

Lun – Ven : 10h – 18h
Samedi : 10h – 13h